Cher monsieur,

 

Par ta lettre du (je ne sais plus), et par ton appel à un de tes potes, j'ai su que j'allais être inspectée par toi.

Et bien je t'attends.

J'ai tout rangé,

vérifié mes corrections

préparé une table et une chaise pour toi, malgré le peu de place qu'il me reste vu que j'ai 30 élèves.

Mes progressions sont faites, ou refaites en fait.

J'ai rempli tout ton questionnaire de 6 pages.

Je vais faire les pourcentages du cahier d'appel, je ne le fais que lors d'une inspection, mais ça tu dois t'en douter.
J'ai aussi préparé le projet d'école qui est totalement bidon,  comme tu me l'as demandé. Et mon emploi du temps.

 

Mais je mets aussi de côté pour toi : (je dis ça, mais je dis rien)

les documents concernant des élèves qui ne savaient pas lire du tout en début d'année

Ceux concernant cette élève handicapée mentale qui est passée à travers les mailles du filet, encore une,

.... Et toute la patience que cela m'a demandé.

Et si tu chipottes sur les aides personnalisées et leur quota, sache qu'à mon avis à 17h, les gamins en ont plus qu'assez.

Sache aussi :

J'ai 56 ans et je ne peux prendre ma retraite, même si j'y ai droit, (mère de trois enfants), mais que 850€ par mois, c'est un peu juste. De toutes façons, j'ai pas envie d'arrêter de travailler.

Ma fille va  bientôt accoucher, et je vais laisser la classe en plan pour aller la voir.

Je n'ai pas un ce1, mais quatre niveaux  : GS, CP, CE1 et CE2 mais ça ausi je ne te le dis pas !

Et je vais faire ces foutues évaluations nationales des CE1 faites pour nous fliquer.

Je dis ça, mais je dis rien.

Voilà, c'est quand tu veux..............................

Même pas mal.